Délégation académique à l'Action Culturelle

Frac Picardie

Stratégie du Pôle publics et territoires

Le Frac Picardie est aujourd’hui engagé dans la finalisation de son premier projet artistique et culturel intitulé « Ce que les artistes nous disent de la transformation du monde ». A l’aune du quarantième anniversaire des FRAC et de la mission prospective sur les FRAC menée récemment par l’Inspection Générale des Affaires Culturelles, il apparait plus que nécessaire et moteur de poser les axes stratégiques, qui permettront de définir ce que serait, sera un FRAC de troisième génération demain et d’ouvrir des horizons nouveaux en matière d’éducation artistique et culturelle.

Ouvrir de nouveaux horizons, c’est avant tout partir de l’existant et se projeter au regard des expériences vécues par le Frac Picardie et par l’ensemble des FRAC et de son réseau Platform ces quarante dernières années. C’est transformer et transcender l’aventure architecturale des FRAC de deuxième génération et revenir à des problématiques d’inscription dans un territoire donné et de proximité. La crise sanitaire, économique, sociale et culturelle que nous traversons aujourd’hui nous montre combien l’humain doit revenir notre préoccupation première et le sujet de toutes nos attentions. L’aventure des FRAC est avant tout une histoire humaine, de compagnonnage entre des acteurs culturels, des professionnels de la profession, des artistes et nos concitoyens. Rester en prise directe avec le réel pourrait en être le manifeste. On saura reconnaître dans ces mots le besoin d’autrui, d’altérité, pour inventer, pour créer, d’avoir des compagnons de travail embarqués dans de prometteuses aventures artistiques. C’est tout un continuum social de coopérations professionnelles et humaines qui se joue dans l’aventure de la création d’une oeuvre, du développement d’une démarche artistique. Faire oeuvre, c’est faire société et avant tout travailler, travailler avec.

Il est donc question dans ce document de présenter de façon synthétique les enjeux et processus à l’oeuvre pour poser les bases d’une stratégie de la proximité, qui soit en totale adéquation avec son territoire et ses patrimoines vivant, naturel, historique et contemporain. C’est revendiquer également l’expérimentation comme principe de base, accepter l’échec et inventer de nouvelles formes de conversations et de dialogue avec les artistes de notre temps auprès de tous les publics.

La redéfinition des espaces du Frac Picardie au 45 rue Pointin incarne ce changement de paradigme en transformant ce qui était un simple espace d’exposition en un véritable « Camp de base » ouvert à tous les métissages, se positionnant comme plateforme ressources pour l’ensemble de la région et plus particulièrement pour le versant sud de notre territoire.

Un lieu phare implanté au coeur d’un territoire où aucune structure labellisée à ce jour n’est repérée, où aucune école nationale, musée d’art moderne, musée d’art contemporain ne sont implantés. Un territoire de l’invisible où malgré tout existe une réelle ressource artistique et culturelle et une scène artistique émergente prometteuse. Le défi est dans ce contexte double, à la fois révéler, soutenir, accompagner les artistes implantés sur ce territoire et favoriser la rencontre de ces artistes et de leurs oeuvres avec les habitants de ce territoire. A ces défis prioritaires s’ajoutent la nécessité d’accompagner aujourd’hui les collectivités publiques dans leur désir de création contemporaine et de positionner le Frac comme plateforme conseil et d’expertise auprès des élus et responsables culturels de nos différentes échelles de collectivités. Du hameau aux métropoles urbaines, le Frac doit se positionner comme l’interlocuteur privilégié de proximité à la fois des décideurs et des artistes. La mise en oeuvre de cette nouvelle stratégie territoriale passe par une politique de relance, de structuration et de professionnalisation de cet écosystème naissant, qu’il faut aujourd’hui consolider, coordonner, orchestrer et partager avec le plus grand nombre.

Cela passe également par une valorisation de la ressource patrimoniale de ce territoire, de ses savoir-faire et traditions, de ce passé de manufactures qui participent pleinement de l’identité de cette partie sud des Hauts-de-France. D’un territoire de l’invisible et de l’effacement, il devient immédiatement un pays fertile où toutes les expérimentations et compagnonnages artistiques peuvent s’épanouir et rayonner au-delà des frontières administratives de notre région au coeur de la ruralité et à un carrefour stratégique européen.

Transcender ses difficultés, ses faiblesses, ses enjeux sociétaux, combattre l’exclusion, l’isolement, toutes les formes de précarité en agissant de façon militante et sur le long terme, en posant de nouveaux outils au service de ce territoire, de ses artistes et de ses habitants, telle est notre ambition politique pour un Frac qui doit se repositionner sur un échiquier local, métropolitain, régional, national et européen, fort d’une collection de dessins contemporains, qui est aujourd’hui la plus importante collection publique en Europe sur ce medium. Fort de tous ces paradoxes, le Frac Picardie propose de nouveaux usages de ses ressources, engage les équipes éducatives et les artistes sur de nouveaux territoires d’expérimentation et d’invention, afin de favoriser la rencontre entre tous les publics et la création contemporaine.

Cette aventure au long n’est possible que par un travail de proximité de tous les instants et un engagement toujours plus fort des collectivités à nos côtés. Condition sine qua non pour faire de ce territoire, un territoire d’expérimentation inédit et pilote.

Pascal Neveux
Directeur du Frac Picardie

Mise à jour : 28 avril 2022