Délégation académique à l'Action Culturelle

Sommaire

Réunion du réseau Espaces d’exposition de l’académie d’Amiens

Mardi 24 mai 2022 au Frac Picardie

Réunion de présentation du réseau ALEA.

 Objectifs :

  • Développer le partenariat artistique au sein du réseau ALÉA avec les opérateurs artistiques repérés
  • Poursuivre le travail de communication avec la création et l’enrichissement du blog de chaque espace mis en ligne sur site de la DRAEAC - site d’Amiens (visibilité de la programmation annuelle)
  • Inciter le comité de pilotage à développer un projet et une démarche pédagogique articulés au volet culturel du projet d’établissement et au territoire
  • Concevoir un programme d’expositions et d’actions articulé à la mise en œuvre du PEAC Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle sur le territoire (l’espace artistique et culturel étant un des dispositifs qui permet l’accès à l’œuvre pour un grand nombre d’élèves de la maternelle au lycée).

 Intervenants

P. ZINETTI IA-IPR Inspecteur académique Inspecteur pédagogique régional Arts plastiques Rectorat d’Amiens philippe.zinetti ac-amiens.fr
R. DARGNIER Chargé de mission arts DRAEAC - site d’Amiens regis.dargnier ac-amiens.fr
P. NEVEUX Directeur du FRAC Picardie pneveux frac-picardie.org
G. DIRSON professeur chargé de mission auprès du service éducatif du FRAC Picardie gautier.dirson ac-amiens.fr
A. VIDAL Conseillère aux arts plastiques à la DRAC Direction régional des affaires culturelles amandine.vidal culture.gouv.fr

Mot d’accueil de Pascal Neveux et de Philippe Zinetti

La matinée a commencé par un mot d’accueil de Pascal Neveux et une introduction et une présentation du programme et des objectifs de la journée par Philippe Zinetti (IA-IPR arts plastiques)

 Présentation du Pôle publics et territoires et de sa nouvelle politique

Pascal Neveux, Yohan Bourdet et son équipe, Gautier Dirson Professeur chargé de mission auprès du service éducatif

 Projet artistique et culturel du FRAC

Méthodologie et travail envisageable avec le Frac Picardie

Pascal Neveux rappel la notion de « Camp de base » et cette idée de promouvoir la recherche et la notion de collection.
L’intention est de remettre les artistes au cœur de l’ensemble du projet « ce que les artistes nous disent de la transformation du monde » (projet artistique et culturel 2023-2025.

Pascal Neveux présente le projet artistique et culturel du Frac Picardie

Le FRAC doit être vu comme un lieu ressource avec (ré-) inscription sur le territoire à partir de la collection de dessins.
Pour cela, il est important de relancer la pratique du dessin au sein du territoire, construire des lieux-relais pour promouvoir la création contemporaine (accompagner et révéler les jeunes artistes).

Le FRAC accompagne la création contemporaine (développement des projets des artistes, mobilité des artistes et du public, dynamique d’échanges…)
Le but est de ne pas sanctuariser et sacraliser les collections du FRAC qui ne facilite pas le prêt et l’accessibilité des œuvres ; l’évolution, c’est de partir d’une invitation d’artiste pour montrer le processus de création, de mettre en lumière les échanges de l’artiste avec le territoire, accompagner les projets des artistes (nécessité de temps d’échanges plus longs,

Le Frac souhaite faire découvrir ce qu’est un artiste aujourd’hui, comprendre sa démarche plus facilement (aléas, hasards, errances, expérimentations, réflexions…).
Le Frac renforce la diffusion de la collection, mais l’usage de la collection va se faire en lien avec les artistes et leurs projets, et en lien avec les programmes pédagogiques.

Il ne s’agit pas de démultiplier les projets mais de renforcer et développer un projet sur un territoire :

  • Aisne : entrée par des projets d’artistes en lien avec les "habitants et les territoires"
  • Oise : entrée patrimoniale en construisant des projets en lien avec des monuments et des bâtiments (ex : château de Chantilly interrogeant le dessin ancien et le dessin contemporain)
  • Somme : problématique environnementale et écologique (le fleuve), lien avec le caractère historique et littéraire (récits fondateurs de Joyce, Borges…), l’artisanat

L’idée est de mettre en place le principe d’une résidence d’artistes pour offrir un terrain de jeu pour les artistes en lien avec les ressources et les savoir-faire des territoires.

Pascal Neveux évoque le projet « Avalanche » pour rassembler les artistes sur Amiens avec pour la première édition un support journalistique.

Les projets se feront davantage au cas par cas à partir de l’étude de terrain et des envies des artistes d’expérimenter les ressources du terrain (public, lieux…).

La programmation établie doit être un élément de dynamique pour les écoles afin de se nourrir des projets des artistes et en faire profiter les élèves en fonction des opportunités

Le Frac propose également des visites dialoguées autour des exposition, des visites combinées avec des ateliers (recherche à partir du fond d’ouvrages)

L’approche du FRAC est de construire en collaboration les projets en fonction des besoins des équipes pédagogiques sur le terrain.

 Présentation des Espaces d’exposition ALEA

Cahier des charges du réseau ALEA (voir document en annexe)
L’acronyme ALEA reprend le mot « aléas » qui évoque l’aléatoire et le hasard pour relancer la notion d’expérimentation, de recherche qui doit fonder l’approche de l’espace culturel : repenser ce lieu comme un espace de l’établissement en lien avec le territoire ; les coordonnateurs culturels sur la com de com, les conseillers pédagogiques de circonscription peuvent aider à accompagner les équipes.

La DRAEAC - site d’Amiens peut vous guider pour connaître les contrats d’éducation locaux afin de profiter du rayonnement ; le chef d’établissement peut aussi vous accompagner.

Le cahier des charges doit être un terreau de réflexion avant de construire le projet (les questions pratiques et techniques sont accessoires).

Si on parle de territoire et de lien avec la proximité, c’est le moment de penser une politique de construction du PEAC (structuration du parcours). Le dispositif des espaces culturels doit servir de catalyseur du parcours sur le territoire.
Comment peut-on co-construire des projets entre équipes pédagogiques, artistes, ressources du territoire. Pour ce faire, le partenariat est OBLIGATOIRE.

Pourquoi le nom « galerie » a évolué vers Aléa ? Ré-interroger ce lieu par rapport à la notion d’expérimentation (partage des expériences entre les disciplines) au contraire de l’exposition classique.

Le comité de pilotage est essentiel pour élaborer la politique d’EAC (le chef d’établissement est un élément fondateur pour faire avancer les choses, le gestionnaire c’est une évidence, les agents techniques, des artistes partenaires…).
Le comité de pilotage se réunit au moins 1 fois/an.
Le partenariat est fondamental pour tisser des liens avec les ressources du territoire.

Voir Carte interactive du réseau (ALEA) sur le site de la DRAEAC
Bilans et projets envoyés en juin - Application ADAGE.

 Ressources

Visite de l’exposition Hyperdrawing, un dialogue

 Présentation des projets par les partenaires culturels

Présentation du projet PÉPITE 02/ Franck Grossel – Paquitta Melville
Présentation d’une note d’intention « collaboration artiste itinérant » - Frac Picardie
Présentation d’une note d’intention « invitation au voyage » - Frac Picardie
Présentation d’une note d’intention « Collection d’A. Kertesz » - Diaphane
Présentation d’une note d’intention « Photos de Van Roekel » - Diaphane

Présentation du projet PÉPITE 02/ Franck Grossel – Paquitta Melville
Présentation d’une note d’intention « collaboration artiste itinérant » et « invitation au voyage » - Frac Picardie
Présentation d’une note d’intention « Collection d’A. Kertesz » et « Photos de Van Roekel » - Diaphane

Présentation de la modalité de travail en ateliers et des consignes de réflexion collaborative
Comment prévoyez-vous de créer une rencontre qui met l’espace artistique et culturel au cœur des échanges entre les partenaires, les élèves, les équipes enseignantes et le public ?

Trois groupes de réflexion en atelier (Paper - board et feutres) - 45 minutes

  • 1 carte « structure culturelle » (proposition du FRAC, proposition de Diaphane, proposition de Paquita Milville :
  • 1 carte « Questionnement » (voir Annexe ci-dessous)

 Restitution des 3 ateliers et conclusion de la journée

  Présence matérielle de l’œuvre dans l’espace de présentation (dispositifs, disposition, échelle, intégration, in-situ)

Frac Picardie - Invitation au voyage : Oise, Aisne, Somme

Dessiner différemment dans 3 lieux différents
Clément Fourment  : présentation de ses dessins en fonction des caractéristiques de chaque espace culturel

  • Espace de l’Oise  : Présentation de la démarche de l’artiste + atelier : l’installation des productions faîtes au cours de l’atelier sera réalisé au fur et à mesure.
    Une serre dans un établissement servirait d’espace de présentation des outils de création de la gravure
  • Passage de l’expo dans le collège de l’Aisne : installation des productions des élèves de l’Oise et des dessins de l’artiste + enrichissement par la pratique de la céramique
  • Passage dans l’espace de la Somme : nouvelle installation de tous les travaux en version finale avec édition

  L’exposition comme dispositif de communication, de médiation de l’œuvre et de l’art (écrits, trace et diffusions, formes, temporalités et espaces)

Frac Picardie - Résidence et camp de base collaboratif (M. Van de Valde, A. Fontaine, U. Van Brandenburg)
Le premier artiste lance le projet et les autres adaptent leur projet au point de départ.
Comment rendre compte de toute la démarche de collaboration ?

  • Le principe du cadavre exquis
  • Promenade physique dans l’établissement pour découvrir les 3 temps : rencontre avec l’artiste, interview, restitution de croquis
  • Usage du carnet de bord par les élèves
  • Organisation d’une journée de découverte : amener à l’espace d’exposition progressivement, parcours dans l’établissement à partir de vidéos sur écran ou vidéoprojection et diffusion de sons et de bruits
  • Œuvre évolutive et partagée : exemple de la conception de l’espace culturel à Estrées St Denis ; l’espace d’expo fonctionne plutôt comme un atelier de création et d’échange

  Conditions et modalités de la présentation du travail artistique (éléments constitutifs, facteurs ou apports externes : cadre, socle, cimaise, et dispositifs contemporains)

DIAPHANE – Florian Van Roekel : la résidence de photographe

  • Résidence de photographe : quelle pratique ?
  • Protocole d’accrochage ? Edition du catalogue ? Pas de projet d’accrochage ?
  • Dispositif de présentation : quels espaces ?
  • Parcours dans la ville vers l’établissement pour conduire le public
  • Le statut des images : unique/multiple, le droit de monstration, le droit à l’image

  Sollicitation du spectateur : stratégie et visées de l’artiste, du commissaire d’exposition, du galeriste, du diffuseur, de l’éditeur)

Paquita MILVILLE « Pépite 02 »

  • Un espace dans l’espace (mise en abyme)
  • Où placer cette construction ? Dans quel lieu ?
  • Déshabiller la construction pour mettre à nu la structure (support-surface) : mettre en valeur le dispositif de monstration
  • La structure peut devenir un espace d’exposition pour les élèves : délimiter des micro-espace individuels
  • Utiliser la structure, le chassis pour travailler la sculpture
  • Sensibiliser aux métiers gravitant autour de l’exposition (commissaire/curateur) : jeu de rôles entre le commissaire, le médiateur, l’éditeur….
  • Transformer les déchets en utilisant le moule proposé par F. Grossel
  • La structure comme un objet d’art : proposer aux élèves de s’approprier l’espace, les matériaux de la structure pour créer quelque chose de nouveau, jouer avec la structure et la déplacer dans des lieux différents : l’espace culturel / un espace inattendu comme les ateliers industriel du LP Lycée professionnel (voir ex de Flixecourt), l’extérieur (nature), un couloir lieu de passage

  Monstration de l’œuvre vers un large public (faire regarder, éprouver, lire, dire l’œuvre exposée, diffusée, éditée, communiquée)

DIAPHANE-André Kertész : revisiter une collection de photos anciennes Noir & Blanc

  • Décentrer le regard, (re-) (dé-)contextualiser l’image
  • Photos imprimées en très grand format (bâches)
  • Accrochage insolite dans l’établissement
  • Trouver des lieux d’exposition en lien avec chaque photo
  • Notions travaillées : ombre, transparence, point de vue, cadrage
    1er degré-collège-lycée
  • Interdisciplinarité avec langues : raconter chaque photo (récit)
    Construction d’un livre-objet avec les photos et les textes des élèves
Mise à jour : 3 octobre 2022